Les spécialistes de l'extermination Montréal, Laval, Rive-nord et Rive-sud

Les punaises de lit dans la maison: Leurs cachettes préférées

La punaise de lit est capable de se cacher pratiquement n’importe où ce qui peut rendre sa détection et son éradication difficile. Dans les électroniques, dans les sacs de voyage, le linge et dans les meubles. On peut en devenir fou en y pensant, ça fait un peu peur. Ils ont cependant certaines préférences pour ce qui est des endroits où elles se cacheront discrètement près de vous. Bonnes choses à savoir si vous êtes à la chasse aux punaises de lit dans un logement.

Lorsque viens le temps de se cacher, les emplacements de choix sont toujours la base de lit et le sommier, ce sont les endroits les plus proches de vous et ils offrent de nombreuses cachettes. Si vous avez un de ces deux éléments dans votre chambre, votre problème risque d’être très difficile à régler. Commencer du bon pied en suivant certains conseils.

La base de lit en bois

Il sera important de mettre en pièce la base de lit pour bien appliquer la vapeur à tous les endroits où les planches de bois ce touchent ainsi que dans les trous à vis et boulons utilisés pour retenir le tout ensemble. En rassemblant la base de lit, prenez aussi le temps pour calfeutrer avec un scellant de silicone tous les trous et fissures ou les punaises pourraient se cachés afin de faciliter l’inspection ainsi que le suivi de la base de lit après une intervention. Le but est de détecter rapidement la punaise et faciliter l’application de la vapeur en cas que ce serait requis une deuxième ou troisième fois.

Si vous décider de changer la base de lit, procurez-vous une base faite de métal, les punaises n’aiment pas le métal. Difficile à grimper et n’offre pas autant de cachettes. Cependant, il est important de ne pas mettre des lanières de bois pour soutenir le matelas, vous allez créer ainsi beaucoup d’endroit où elles pourraient s’installer et pondre des œufs. Allez plutôt à une quincaillerie pour vous procurer 2 ou 3 planches de MDF d’une épaisseur de ¾ de pouce. Mesurés et coupée sur mesure, elles vont pouvoir soutenir le poids de votre matelas sans créer un environnement attirant pour la punaise de lit.

Le sommier et le matelas

La punaise de lit dans le sommier est très bien cachée et risque de se proliférer sans être détectée, c’est un véritable manoir pour celles-ci puisqu’il est bâti avec du bois et des tissus. C’est pour cette raison qu’il est absolument nécessaire de protéger le sommier avec une enveloppe anti-punaise pour les renfermer. Il est recommandé de bien traiter à la vapeur le sommier avant de l’envelopper afin de réduire considérablement la population de punaises ainsi réduisant les risques qu’ils s’évadent de leur prison.

Cette tâche peut être longue et difficile mais sera très utile. La punaise et ses œufs seront cachés dans les nœuds d’une pièce de bois. Il faut aussi porter une bonne attention ou les pièces de bois se touchent, les espaces entres ceux-ci sont de belle cachette.  Protect-A-Bed est une marque de qualité à rechercher lorsque vient le temps d’achat de vos enveloppes anti-punaises pour protéger les sommiers et matelas. Si votre budget n’est pas suffisant pour vous permettre d’acheter les deux enveloppes, celle pour le sommier doit être prioritaire. Vous pouvez éviter celle du matelas, il n’est pas absolument nécessaire de l’installer, mais nous le recommandons quand même si votre budget le permet.

Autres cachette pour les punaises

Nous pourrions nommer un million d’endroits où la punaise de lit pourrait se réfugier, cependant il est important de retenir une chose quand vous faite face à ce problème, minimiser et organiser. Essayer d’avoir le moins de choses possibles dans la chambre, une pièce encombrée n’est pas facilement traitée contre les punaises. Entreposer correctement vos biens peu utilisés dans des boites bien scellée et vous aurez de meilleures chances. N’oubliez pas qu’un deuxième traitement est parfois requis, réduisez donc un peu le fardeau de la préparation pour ne pas en devenir fou.


19 février 2017   |   Punaises